L’astrologie, ma vision

L’astrologie, ma vision

Vaste projet que celui d’essayer de décrire et d’expliquer ce qu’est l’astrologie tellement le sujet est infini et profond !

Je suis toujours surpris de constater que bon nombre de personne font l’amalgame entre la voyance, la médiumnité, l’astronomie et l’astrologie. Ce constat montre le manque de communication sur cette pratique qui est bien plus présente dans votre quotidien que vous ne pouvez le penser.

Avant d’aller plus loin dans le développement, tentons de définir ensemble ce que peut-être l’astrologie et ce qu’elle n’est pas.

Plantons le décor !

Etymologiquement le mot « astrologie » vient du grec αστρολογία, de άστρονastrôn, (« étoile, constellation ») et λόγος logos (« langage, discours »). Ce qu’on peut traduire littéralement par le « langage des astres ».

Premier indice, il n’y a pas d’astrologie sans astres ! De ce fait, l’astrologie découle de l’astronomie.

Il fut un temps ou ces deux sciences ne faisaient qu’une. (Vous pouvez retrouver des informations sur ce domaine dans la rubrique « mes publications » portant sur la conception de l’univers).

Voyons maintenant ce que n’est pas l’astrologie, je précise que je ne cherche pas à dénigrer quelconque pratique. J’ai du respect pour tous, mais je suis obligé de comparer pour expliquer. Je m’excuse d’avance si les explications à venir auront pu froisser des personnes, et n’hésitez surtout pas à corriger mon point de vue. Vous pouvez me contacter ici.

L’astrologie ce n’est pas :

De la voyance

Pour la voyance ce sont généralement des flashs ou des ressentis qui se manifestent, souvent lors de consultation ceux-ci sont matérialisés par un support au gré de sensibilisation de la personne (cartes, boule de cristal, …).

Le point commun qui pourrait exister entre l’astrologie et la voyance c’est l’intuition, la sensibilité voir l’hypersensibilité.

Un bon astrologue en plus de maîtriser les règles de son art doit être inspiré pour se concentrer sur l’interprétation la plus juste.

De la médiumnité

Le médium lui rentre en contact avec des esprits qui le guident, lui font parvenir des messages.

Ici pas grand lien avec l’astrologie à première vue, cependant un bon astrologue sait ou ressent au plus profond de lui et au fil de son expérience que son art repose sur une force ou une puissance qui pourrait ressembler à un guide.

Un bon astrologue, au fil de son expérience et de sa pratique ressent que son art repose sur une puissance qui lui échappe.

Premier constat

Si nous faisons un petit bilan de ce qu’on vient de voir : l’astrologie c’est d’abord de l’astronomie, mais pas seulement. Pour que l’astrologie fonctionne il faut un autre ingrédient : l’observation du ciel, la réflexion sur ce qui est visible dans le ciel, mais aussi de l’intuition.

Même si l’astrologie n’a rien à voir avec la voyance et la médiumnité, elle a un but identique à ces pratiques prévoir les évènements, aider son prochain. L’astrologie repose sur quelque chose de tangible, qui est la position et le déplacement des planètes dans le ciel.

Alors l’astrologie c’est quoi ?

L’astrologie c’est le langage des astres, il s’agit de chercher ce que signifient les configurations célestes ; au contraire de l’astronomie qui sert à décrire le fonctionnement du ciel. On comprend vite que les deux sont indissociable, l’astrologie est le prolongement de l’astronomie.

L’astrologie est une science naturelle qui repose sur la contemplation du ciel et des facteurs célestes. Mais aussi et surtout sur la compréhension et l’interprétation de ceux-ci.

De ce fait l’astrologie ce n’est rien de plus que la lecture du grand livre céleste, encore faut-il apprendre son vocabulaire, sa grammaire et sa conjugaison.

Astrologue vs scientifique

N’en déplaise aux détracteurs de l’astrologie, cette dernière repose sur quelque chose de naturel, de palpable et d’identifiable. Le support sur lequel repose l’astrologie est bien physique, ce n’est pas une chimère comme le laisse entendre certains cartésiens.

Le déplacement des planètes est bien tangible, même si l’astrologue n’a pas la même définition que le scientifique du terme « planète ». Les corps célestes sont bien présent et ils se déplacent bien dans la voute céleste.

L’incompréhension entre les deux parties, provient de la grille de lecture où se déplacent les planètes.

Les astrologues utilisent une grille de lecture qu’ils appellent « zodiaque » qui n’a rien à voir avec les constellations qu’utilisent les scientifiques. Il n’y a dans le ciel pas plus de zodiaque que de constellations d’ailleurs !

Le zodiaque comme les constellations sont des idées qui ont germées dans la tête de l’homme.

Le zodiaque a deux structures :

  • « tropical » dans lequel l’astrologue fixe le début de l’année avec le Signe du Bélier et la saison du printemps ;
  • « sidéral » dans lequel l’astrologue fixe le début de l’année à partir de l’entrée du Soleil dans la constellation du Bélier ;

Les constellations sont nées de l’idée de l’homme de rapprocher différentes étoiles entre elles pour former des figures.

Ma vision de l’astrologie

Pour moi, l’astrologie c’est l’interprétation des configurations manifestées le Ciel par les planètes.

Pour cela il faut un décodeur en la personne de l’astrologue qui cherche à interpréter la signification de la position des planètes dans le ciel (le code).

Mais il faut aussi un émetteur, certains l’appelle nature ou bien Providence ou encore Dieu. C’est de lui qu’émane le message à décoder et qui est immuable.

Il ne peut y avoir de bon astrologue sans un lien proche avec la nature, sans une observation de la nature pour la comprendre parfaitement, ne faire qu’un avec elle.

L’art d’Uranie repose sur la contemplation, la compréhension et l’interprétation du fonctionnement de la nature. Tout repose sur un long travail d’observation de la nature et de la compréhension de la philosophie de cette dernière.

Damien CHARRIER – Astrologue

Laisser un commentaire